Il fait toujours beau et chaud ! Pas la moindre gouttelette à l'horizon et pourtant hier les cloches de Gouézec ont sonné ! C'est le village de l'autre côté du canal et un vrai baromètre pour la pluviométrie, en, général quand tu les entends tu as le droit à un p'tit crachin ou une tite douchette le lendemain ou surlendemain !!

M'étonnerait que çà remplisse mes arrosoirs pour autant ! Donc çà grille au sol, les graines sèchent sur tiges de lychnis coronaria alba au Pale Garden, il y aura du ménage à faire.Et je passe trop de temps à faire et refaire des tours pour voir les terriers des lapinos, ou les nids des femelles rabbits. lesquels ne se gênent aucunement pour me narguer, me brouter les plantounes sous le nez et même les mettre ventre à l'air !

Y a d'la joie !! Grrrr !

Allez zou un p'tit tour !                                                      

                                                       La potée estivale du massif Karreg an Tan

010

 

Réalisée tardivement avec ce que j'ai pu trouver, un joli coréopsis "cluster" de chez Julien Caillarec, une sauge wendydish et deux plantounes au feuillage jaune anisé, (elles devraient fleurir blanc m'a t'on dit s'en m'en donner le nom) et un ostéospermum blanc au coeur bleu, peu florifère

009

De plus près, à l'arrière l'on aperçoit un penstémon rose saumonné et la campanule Pritchard variéty

007

 

Timide remontée de Mme Alref de Rougemont, à l'arrière h.Ayesha

 

Kew Garden début de la remontée

015

 

Gertrude Jekyll

050

 

R. La Rosée, en floraison continue sur fond d'Ayesha

028

 

R. Suzan William Ellis, un Austin du Pale Garden que j'affectionne beaucoup

021

 

Petit flash sur les hydrangeas qui commencent un bal qui durera longtemps

 

Comme tous les étés h. Ayesha aux bleus de porcelaine anglaise devient un monstre

051

Il n'en finit pas de grimper,

 Au massif Anna, un méli-mélo d'hydrangeas, macrophylla et serrata,il faudrait que j'en enlève à l'automne, car ils étouffent les rosiers de ce massif

052

 

 Au massif du Cosquer, un hydrangea inconnu que j'aime énormément

040

 

Au massif Trévaré, un Ayesha rose, la terre doit être variée au jardin de cottage puisque les hydrangeas sont indifféremment plus bleus ou plus roses

 

060

059

Flirt entre des serratas, Ayesha et l'arborescent Annabelle que l'on ne voit pas sur cette photo. Le massif Trévaré est l'un des plus étoffé du jardin, il bénéficie de l'ombre d'un grand cytise

049

 

En lisière du champ au Pale Garden, l'hydrangea paniculata Kushu n'a pas encore pris sa blanche couleur, les panicules offrent au regard des panicules verdâtres

 

 019

 

Retour au massif de Jane

 

110

où règne un fouillis végétal, spirée Anthonny Waterer, phlox Bright eyes, échinops ritro, achillée ptamirca, hibiscus mauve, alcathea Parkallée dont les boutons ne sont pas encore ouverts

106

h. Ayesha, véronique inconnue, fuchsia au nom égaré peut-être " Frosted pearl " d'une grâce infinie

Au massif Anna, le verbascum chaixii alba  n'en finit pas de charmer, ses fleurettes sont plus petites cet été, pas assez d'eau

055

Et voici qu'y surgit la première anémone du japon September Charm, j'en suis toute ébahie ne serait-ce pas un peu tôt ?,

 

Coup d'oeil sur mon espace nature pour y révéler un coin en travail sur le rocher de schiste c'est à cet endroit que repose feue notre Shanna

 

074

 

Je suis obligée de grillager mes plantations à cause des rabbits, toujours eux,

 

079

Cette aire faisait initialement partie du champ de maïs que vous apercevez à l'arrière, et la vue que j'adore donne sur la montagne de Laz, en Finistère nous avons nos petites montagnes, juste un peu plus hautes que des collines, l'on y aperçoit quand on affute son regard, la silhouette rose du château de Trévarez avec son domaine collection nationale de rhododendron et de camelias

075

De plus près, en soirée, sous un vieux prunier, repose Shanna, les plantations n'en sont qu'à leurs balbutiements

 

Voici la seule échinacée du jardin et encore elle vient de frôler la mort déterrée et hachée par les rabbits, elle vient de chez Julien Caillarec 

027

hélas je crains de ne point arriver à la garder je m'efforce de la mettre sous cloche la nuit,mais je ne me fais guère d'illusion

031

 

L'agapanthe Eggesford Sky, sur la photo difficile de se rendre compte de son bleu particulier avec une tite pointe de noir, elle vient d'un producteur spécialisé de l'île de Bréhat.A l'arrière une clématite bleue mauve.

Les agapanthes commencent à se ressemer naturellement dans la pseudo terrasse en graviers, mais il faudra un certain temps pour qu'elles fleurissent j'imagine.

Une vue que j'aime bien, depuis la lisière du champ, le rosier grimpant Perle Crescendo qui a enchanté ce début d'été n'a pas encore remonté

004

 

Et deux autres en guise de final sur les deux vedettes de juillet

 

047

 

Ma première dauta carotta issue d'un semis du SOL 2017 et le phlox Bright eyes une nouvelle fois,et le pavot pompon ébouriffé sorbet fraise ! au tout premier plan,un éringium rose n'a pas encore fleuri

201

 

D'autres travaux que ceux du jardinage m'attendent ainsi que de courtes vacances, la jardinière en herbe vous tire sa révérence et souhaite à vous toutes et tous d'excellentes vacances

 

Kénavo et à bientôt aux alentours dans environ un mois