Ma doue, hier c'était l'été again et aujourd'hui brume d'automne en alternance d'éclaircies !! Déjà le lilas double blanc fane, mais ses effluves capiteuses en soirée sont un délice dont on ne saurait se passer.

 

006

Le mauve recépé qui prend des allures de haie de lilas s'en est allé encore plus vite. Le blanc avec le désuet mais combien romantique boule de neige formaient un délicieux duo. Et c'est maintenant le tour des seringats du jardin de cottage de débuter leur show. Sûr, que l'ennivrement des soirées chaudes nous guette, heureusement les bancs de conversation ont été ressortis sous l'arche victorienne, ils seront appréciés pour éviter la chute au cas où. Ils demanderont cette année encore leur petite couche de blanc.

Avant que toutes ces floraisons printanières ne trépassent pour cause de chaleurs trop fortes je vous emmène faire un petit tour au jardin

039

 

Au Pale garden en lisière de champ un petit marquis de zinc est arrivé au jardin

 

035

Le duo de charme lilas blanc et boule de neige enchantent le regard et les narines !

Pendant ce temps le massif d'Heathcliff se pare de  mauves et les wegelias du Pale Garden rosisent à mon grand déplaisir

 

071

069

 

029

 

Toujours au Pale garden, les différences de feuillages font ma joie et j'espère bien qu'avec au moins trois ans si ce n'est plus d'attente, le crambe cordifolia m'offrira enfin la surprise de fleurir cette année !

 

078

Qu'en pensez-vous on le dirait bien non ? J'ai hâte ! Mais pourquoi tant de hâte le printemps passe déjà si vite !

 

Mais la star du moment n'est pas au Pale Garden, la voici

 

064

le thalictrum aquigelifolium alba

 

065

 

Évidemment il se devra en second exemplaire de le rejoindre au plus vite, car la floraison du thalictrum splendid white sera estivale elle, elle ne commence juste qu'à  pointer le bout de son nez

 

015

Quant au virburnum Mariesii qui n'est pourtant pas de chez notre Momo mais de chez Jeff (Natural Gardens) il est toujours aussi enchanteur et plus encore que sur cette photo, dans la lumière du petit matin. De plus il a le bon goût de remonter le bougre, que demander de plus !

Pas un printemps sans déconvenue pourtant !

 

001

 

En effet ce p'tit rosier dont j'attendais aussi la floraison depuis plus de trois ans, devait fleurir rose fuchsia, cherchez l'erreur !! C'était le fameux Mary Queen of Scott ! Las, c'est sûrement un pimpinellifolia mais lequel ? Mais bon ses coupelles bien globuleuses ne me déplaisent pas, mais ce n'est pas le peps attendu près du cottage.

Retour au Pale garden, pour admirer

 

009

 

quasiment le seul rhodo du jardin, hormis le sauvage mauve, ainsi que cette mathiolla incanna en sa première floraison

 

015

 

blanc virginal et effluve à se pâmer, la belle ne déçoit pas

 

001

 

Petite vue romantique sur les bancs de conversation, Cathy et Heathcliff n'ont pas encore réapparu, au premier plan  à droite le sambuccus Black Lace dont j'ai suivi les conseils de taille du Duo

 

Et puis à l'entrée du jardin, l'echium bourdonne à qui mieux mieux pourtant il a eu chaud avec le gel

 

041

le semis spontané pour l'an prochain sera assuré je l'espère !

 

Autre déconvenue, de l'un de mes rares achats à Saint-Jean c'est pô de chance

 

031

 

Ils devaient être blancs et je les avais plantés au Pale Garden quand je me suis rendu compte que cela n'allait pas être le cas, je les ai vite déplacé au massif de Jane, Pfft je le retiens le pépiniériste, moi qui croyais avoir fait une bonne affaire pour trois allium nigrum à 5 € !

 

Et pour aujourd'hui je vous quitterai sur une mosaique des petites pépites ramenées de la journée des plantes de Tréveneuc

 

2018-04-24

 

phlox drumondy white perfume du Chatel des vivaces, 2 adorables anemonella thalictroïdes et un p'tit lilas de Perse de chez mon ami Jeff (Natural Gardens) tous ont évidemment pris place au Pale garden, quand je vous dis qu'il me fera devenir dingo celui-là !

 

By for now à la manière de Judith, et kenavo