Alors que la pluie s'invite au jardin de cottage, et qu'elle fait inlassablement des claquettes sur les carreaux,

" Se souvenir des belles choses " et savourer la quiétude qu'elles distillent !

 

066

 

Diascia vivace de chez Naturals garden (Plestin Les Grêves 22) . C'est son premier été au jardin, toujours en fleurs et s'est même déjà ressemé.

Il est de couleur vieux rose avec un coeur plus foncé

 

017

 

Centenaire de Lourdes sous la pluie au-dessus d'un chrysanthème dont vous verrez la floraison en fin de post

 

041

 

Cette combinaison de tons-là je l'adore, à l'arrière le violet d'un aster dumosus, juste devant une mauve pourpre achetée à un producteur de "plantes nourrissières" local, un penstemon grenat qui vient flirter avec une remontée glauque de cerinthe! Une scène du massif Heathcliff

 

001

 

Le seul semis spontané de cosmos de l'été, il me semble que c'est Picotee, hélas il est très haut et s'est ressemé en bordure !

 

007

 

Remontée pour la jolie véronique arbustive Nicolas Blush, elle devient énooooorme et je vais redevoir la tailler

 

008

 

Une nouvelle "fournée" pour la jolie cerinthe qui semble bien partie pour se ressemer au jardin, Yesssss ! Voilà des petites breloques que je me verrais bien en pendants d'oreilles !

 

015

 

Le toujours romantique Trésor de Thorigny en sa remontée, un grimpant qui s'élargit plus qu'il ne grimpe pour le moment

 

013

 

Un hydrangea serrata peut-être préciosa mais je ne suis pas sûre, regardez ce beau feuillage d'automne !

 

 

 

014

 

l'aster dumosus de Lidl de l'an passé bien florifère

 

038

 

l'aster Marina Volkonski, don de Camille au massif Jane à côté d'un fuchsia magellinica rose très pâle

 

013

 

Le joli pois de senteur Heathcliff a fleuri tout l'été

 

025

 

La malva que je trouve tellement irresistible

 

028

 

Jolie remontée d'un delphinium blanc, il fait du gring à Ghislaine, elle ne s'en plaint pas

 

ATTENTION LES YEUX

 

030

 

C'est un chrysanthème de bordure anglais jaune poussin de chez La Roche Saint-Louis, "Nantyderry Sun", pour qui aime le jaune, il est sans souci

 

Voici mon coup de coeur de l'été

 

022

 

Il n'arrête pas de fleurir pour son premier été, c'est Suzann Ellis de David Austin, comme de la crème chantilly !

 

026

 

Le voici encore avec un beau feuillage, il est bien différent des Austin habituels et n'en a que plus de charme je trouve, au Pale Garden of course !

 

040

 

Toujours au Pale Garden, le chrysanthème Poésie racheté au Chatel des Vivaces car perdu à deux reprises, il reste un soupçon de ta bouture à côté Nath alors je ne désespère pas !

 

032

 

Petite remontée sans bordure cuivre et plus blanc qu'en été, c'est le rosier "La rosée" il fait son petit effet au massif Karreg an Tan

 

 

Quelques scènes automnales

015

 

Toujours, au massif Karreg an Tan

 

025

 

026

 

Au Pale Garden je craque depuis deux étés pour ce beau chrysanthème de la Roche Saint-Louis dont je ne retrouve pas le nom, il n'est plus au catalogue, c'est dommage à mon avis, je vais tenter la bouture tellement il me plaît !

 

Une alliance improbable

 

036

 

Celle d'un chrysanthème issu d'une tite bouture sans nom, d'un coloris indéfinissable, je dirais rouge cuivré, avec Wollerton Old Hall

Il donne une scène pleine de peps à mon jardin de campagne, un bel écrin pour mes cocottes black non ?

 

034

 

 

Retour en douceur tout à côté avec l'abricoté de Ghislaine et un aster envahissant blanc

 

035

 

Cette scène là, je ne m'en lasse pas, je trouve les bidens vivaces tellement bucoliques !

 

061

 

Et je terminerai ce petit tour des floraison automnales à Kérisit cottage garden, avec deux découvertes,

 

011

 

 

l'aster" Ezo Murazaki" du Châtel des Vivaces, un bijou, il m'enchante sur fonds de teucrium au massif Heathcliff 

 

Et

 

038

 

La floraison de mon eucalyptus gunnera Baby Blue dont je ne savais pas qu'il fleurissait !

 

 

De jolies surprises n'est-ce pas ce qui nous plaît au jardin ?

 

A l'heure qui vient, alors que la pluie a cessé quelque peu, que le feu crépite dans l'âtre,

Relire les poèmes de René Guy Cadou à Hélène

 

Hélène ou le règne végétal et rêver aux poètes disparus