Il n'y a plus de saison, la petite phrase assassine qui s'en va et revient,la tite chanson que l'on entend fredonner du nord au sud, la ritournelle qui  nous laisse souvent pensive et perplexe. Parfois dame nature déboussole, et nous avec, du coup l'on tente de s'acclimater mais avons-nous le choix ?

Cet après-midi j'avais prévu de terminer les petites jardinières et potées de printemps, car je ferai l'impasse sur celles d'hiver, mais les giboulées de mars en auront décidé autrement, du coup me voici devant l'ordi à vous préparer quelques photos d'ambiances au cottage garden, ambiance méli-mélo.

 

015

 

Au pale garden je commence à voir l'effet de mon petit berceau de charmes, l'un d'entre eux a perdu toutes ses feuilles, pour quelle raison ?

 

010

 

Mes bébés hydrangea quercifolia qui n'ont pas encore fleuri me gratifient d'une jolie coloration de feuillage

 

034

Et regardez-moi le méga contraste entre le vert des trémières en boutons et du feuillage de mon tout jeune prunus Kojo no may, j'ai hâte d'en voir sa première floraison au printemps prochain mais déjà sa forme me réjouit

 

 

011

 

Toujours au pale garden je multiplie les feuillages grisés et argentés, et l'an prochain les semis de lychnis blancs sont bien prometteurs. Au premier plan les tiges roussies sont celles du sarrasin que j'avais semé au printemps, se ressèmeront-ils ?

 

 

076

Autre joli feuillage d'automne au pale garden celui d'une viorne Boule de neige, une tite bouture qui grandit qui grandit et me vient de Gisou (Alsace), elle est chère à mon coeur

 

 

070

Au massif qui n'a toujours l'air de rien, beau contraste antre les fleurs grainées des phlomis et leur joli feuillage printanier

 

 

077

Retour au pale garden où le lonicera Mint Crisp grandit aussi, j'avais succombé à son joli feuillage sur une foire aux plantes et je comptais sur lui au cas où mon lilas double blancs continuerait de perdre année par année de nouvelles branches, mais je croise les doigts pour qu'il n'en soit rien. La liane a l'air de se plairemalgré le drageonnement du lilas. 

 

 

079

 

Pourquoi je vous la remontre cette plantoune, tout d'abord j'aimerai bien que quelqu'une ou quelqu'un donne son nom, je pense à une variété d'artémise ou d'hélichrysum mais je ne suis pas sûre, et parce que je l'aime pour son joli feuillage de velours

 

 

054

Au massif du Cosquer, les hydrangeas sont encore fleuris et j'aime le duo avec l'hebe

 

 

014

Incroyable, même les rosiers botaniques refleurissent !

 

 

036

Cette hebe Nicolas Blush est une vraie bénédiction, elle remonte aussi belle à l'automne,

 

 

021

 

La voici encore avec ce knautia issus d'un semis qui me refait une floraison

 

 

024

Autre promesse de fleurs et c'est la première fois que je vois çà, celle de la myrtus communis, la fleur à bouquet de mariée

 

 

030

Les cistes aussi sont de la fête, une autre valeur sûre au jardin de cottage

 

 

029

 

Nouveaux boutons pour Maid Of Kent pour lequel il va me falloir trouver une nouvelle structure pour le printemps, le tipi sur lequel vous le voyez sera trop petit

 

 

006

Verrais-je l'épanouissement de ce joli bouton d'Heathcliff malgré le gel de ce matin ? Et la pluie glacée qui tombe tout au long de cet après-midi !

 

 

007

 

Le camélia champêtre Transnokoensis entame sa délicieuse floraison, cela ne m'empêche pas de soupirer quand j'admire au passage de vieux camélias blancs japonais dans les jardins de propriétés, mais c'est que cela ne pousse pas vite ces arbres là ! 

 

 

003

autre anomalie, le superbe feuillage des arums même pas dévoré par les baveux

 

 Et dans l'auge, au sud du mur du cottage, çà résiste aussi

 

047

 

Les fusains nains ont bien grossi

 

 

064

 

 

 Cet hiver point de nouvelles jardinières, mais je prépare celles du printemps

 

001

 

 

002

 

 

Elles feront la part belle aux bulbes, en provenance de chez PDF comme d'autres je n'ai pu résister à la promo et aux frais de port gratis, tulipes, iris, narcisses et muscaris y ont été installés, vivement le printemps

et pourvu que les merles et autres grives arrêtent de me picorer la mousse dont je les ai protégés !

 

Mais pendant ce temps c'est bien l'automne autour du cottage et même bientôt l'hiver

 

 

2017-11-28

 

 

058

 

 

055

 

Alors je me dis que même sans liquidambar, parrotia, ginko, acers et cie, ma campagne est bien belle

 

Et je vous dis, à plus, passez la semaine la plus douce possible malgré les frimas

 

Kénavo