Parce qu'elle n'en pouvait plus la jardinière de ces longs mois d'hiver pluvieux qui n'en finissaient plus, jusqu'au point de délaisser son jardin et de ne rêver que de bol d'air marin, histoire de recharger les batteries,

Parce que cela fait un bien fou, de juste rêver devant des panoramas idylliques le temps d'une escapade en bord de mer à une heure seulement du cottage, en profitant d'une promo d'hiver d'une Villa-Hôtel où l'on avait  tant rêver justement d'y poser son sac, juste deux nuitées ! Aaaaaah le bonheur de le réaliser !

Allez je vous y emmène afin de partager avec vous cette part de rêve incarné

Direction l'Île-Tudy

003

 

004

 

029

Est-il coutume ou insolite de faire sécher son linge sur ce boulevard de l'Océan ? Insolite trouvaille, qui aura la réponse ?

 

012

 

Pas une vraie île mais une presqu'île où il fait bon vivre puisque l'écrivain Jean Failler le père de la fameuse Mary Lester y réside, làs nous ne l'avons pas croisé ce jour là. Nous y avons déjeuné à l'Estran, bien connu des gourmets, il se murmure qu'aux fourneaux mitonne un cuisinier d'un ancien président, chut !!!! Il est préférable de réserver

 

022

 

Se dire que de cette mignonne villa l'on doit avoir vue sur mer, entre les ruelles de ce village de pêcheur il n'est en effet pas rare d'y avoir juste de quoi se rincer l'oeil

 

Et puis cap sur Combrit et son ravissant port de Sainte-Marine, l'une des plus belles cartes postales à mon humble avis de Finistérienne d'adoption

 

086

Ce petit port se situe juste en face de la station balnéaire réputée de Bénodet, et pour ma part je lui préfère le calme de Sainte-Marine, en été une petite brocante s'y tient sur la grande place, on y trouve aussi, une pizzaria sympa "La cuisine au feu de bois", une boulangerie pâtisserie gourmande, une épicerie fine,  quelques crêperies et restaurants réputés ....

 

088

 

Où se tiennent quelques expositions

 

 

089

 

 

Donnant sur le port quelques adresses de locations saisonnières

 

 

091

Et le délicieux "Café de la Cale" tenu par une équipe de jeunes sympathiques, où l'on peu se délecter de planches diverses et variées, y savourer un far breton et autres bolées de bigorneaux, là-aussi il est prudent de réserver, tellement notamment sa terrasse est prisée, sur cette photo repos hivernal oblige, vous ne la verrez pas cette jolie terrasse

 

Enfin, arrivée sur le rêve

 

140

 

N'est-elle pas aguichante cette carte postale ? Soupir de satisfaction, enfin j'y suis, mais ne puis y rester hélas !

 

139

 

La voici la villa-hôtel, j'adore ces grandes bâtisses de bord de mer, qui dût être autrefois habitée par une ancienne et riche famille

 

047

Son parc sobre, d'une grande élégance  m'a ravit, quelques persistants en topiaires,  rectangles de rosiers taillés à l'entrée je me demande de quelle couleur ils sont ! Blancs, aurait ma préférence évidemment, des bancs en teck installés aux différents points de vue, une belle rangée d'hydrangéas sur le parking privé, quelques potées, de magnifiques pins,

 

048

 

050

 

La terrasse donnant sur l'Odet et le port de Sainte-Marine, comme il doit y faire bon prendre l'apéro ou le petit déjeuner en été !!

 

053

 

071

 

La rotonde en contrebas à fleur d'eau un délice, l'on y distingue au fond le pont de Cornouaille reliant Bénodet à Combrit, à la belle saison un passeur relie ses deux communes par la mer

 

066

 

Se pencher et entendre le doux clapotis, au fond le portail d'une autre propriété, de ce côté-ci elles donnent toutes sur la mer, le rêve est permis !

 

045

 

L'hôtel loue aussi ces quelques  cottages que vous voyez en fonds derrière les pins

 

Une déco entièrement revue en 2016-2017

044

 

042

 

 

En soirée faire un petit tour sur le port et le village

 

101

 

132

 

Durant ces deux jours il aura été possible de visiter la jolie chapelle qui donne sur le port, l'occasion de me remémorer le mariage d'une amie qui y avait été célébré

 

104

Des sablières sur le thème marin of course

107

 

Une voûte céleste dédiée au maritime

 

 

A proximité de l'hôtel, une succession d'anciennes ou plus récentes villas, donnant sur la mer

 

084

 

085

 

Il y fleure bon les mimosas, cognassiers du Japon, et camélias sont en fleurs

 

136

 

Le charme des petites impasses

 

135

 

Arrivée au Bistrot du Bac, lequel dépend aussi de l'hôtel, pour y dîner, une ambiance jeune et très sympathique, un bar avec des habitués, le toutou du port ! Les jeunes par une température fort basse en manteaux sur la terrasse avec une tite bière

 

Avant d'aller dormir, savourer une délicieuse tisane au bar de l'hôtel

 

142

 

Profiter des sofas et des lumières sur Bénodet en feuilletant les nombreux ouvrages dédiés à la Cornouaille, à disposition

 

144

 

La rotonde à fleur d'eau depuis la fenêtre de la chambre

 

150

 

 

 

Avant de repartir, découvrir de potentielles pistes de retour pour un plus long séjour

 

123

 

Et même rêver d'une des dernières petites maisons à l'abandon et à vendre non loin de la grand place

 

122

 

Sainte-Marine-Combrit possède une trèèèèèès longue et belle plage sauvage qui la relie à l'île Tudy

 

174

 

177

 

193

 

195

 

 

Se dire qu'on y reviendra aux beaux jours

 

Et puis cerise sur le gâteau, qu'on se le dise, Combrit, c'est aussi la visite du superbe Parc Botanique de Cornouaille, sa pépinière, et son musée des minéraux, que j'avais eu le plaisir de visiter avec Arrosoirs et Sécateurs en automne 2018

 

079

 

082

 

Sachant que dans le secteur vous avez aussi le magnifique parc du Boutiguéry avec ses collections de rhodos et de camélias, mais pas que, et la pépinière Le Loupp d'un grand rapport qualité-prix

 

Une fois n'est pas coutume je vous dis en image

 

166

 

Kénavo