Il est plus que temps que je vous en dévoile quelques photos ! Peut-être bien que même certaines ou certains commençaient à se demander s'ils en verraient un jour le bout de son nez à ce fameux muret devenu un peu mon Arlésienne à moi. C'est que tout ne dépendait pas de mon ressort dans cette histoire là !

Il y a trèèèèèès longtemps la ferme accueillait en sa partie Est de la maison principale un ancien buret à porc, que nous n'avons jamais connu en l'état, il n'en restait que trois murs et un pignon sans toit. Vestiges qui d'années en années se recouvraient un peu plus de lierre. Ce petit enclos à ciel ouvert nous avions dû le condamner de crainte qu'il ne s'éroule malgré un étaiement. Et c'est ce qui arriva sur le mur Est un matin hivernal d'un coup sans un bruit.Un cauchemar de voir toutes ces pierres descendues, mais la Nature reprenant ses droits, le chèvrefeuille sauvage pris ses aises ainsi que quelques anémones du japon. Un cache-misère floral floral et végétal ! Jusqu'à ce début d'année ou M. Kérisit décida que ce n'était plus possible. A nous d'arracher anémones et chèvre-feuille avant l'arrivée de l'engin. 

 

027

 

Et le tracto-pelle arriva un beau matin de janvier, pour finir la déconstruction du pignon, du mur Ouest intérieur et d'une partie de celui à l'EST, laissant une béance en son milieu. Je pensais retrouver les photos de la destruction pour que vous voyez bien ce qu'il restait à faire et je ne les retrouve pas !!

028

Juste avant l'antique houx a été éclairci au pied, quand on arrive au cottage c'est le premier arbre que l'on voit, puis le premier mur aussi, vous comprendrez qu'il y avait urgence !!!!

Saufffffff que l'on dû attendre une météo clémente pour voir arriver notre maçon anglais, les mois passaient et rien, a tel point que j'ai cru un moment qu'avec ce  maudit Brexit ce dernier s'en était retourné en Angleterre ! Ouf que nenni, il arriva attendu comme le messie, yesssss !

090

 

Le muret terminé il ne restait plus qu'à trouver de la terre, car j'imaginais créer un massif devant, et là encore attente, jusqu'à ce qu'un après-midi un agriculteur du coin viennent larguer une énooooorme remorque de terre. En deux tas, puis je passais tout l'été à étaler le premier tas devant le muret et à brouetter le 2e laissé sur la route ! Il me reste à ce jour encore près d'une moitié de ce dernier à évacuer, et à rapporter en divers endroits.

 

016

 

La terre différente de la mienne se présentait en grosses mottes qu'il me fallait casser, aaaaah la délicieuse occupation des jours et des jours !!

015

 

La Tintoretta plantée seulement au printemps, n'a pas arrêté de fleurir tout l'été, actuellement avec encore de beaux boutons !

 

 

002

 

Là où le ciment sable chaux est plus clair, correspond à la béance laissée par l'engin pour démolir l'arrière !

 

 

 

 

010

 

043

 

Maid of Kent, une bouture de Nikki "Sous un ciel Ardennais"

 

044

 

rosier "Quatre saisons" planté au Printemps, très florifère

 

059

 

 

084

 

géranium bleu mauve issu d'une bouture de Roselyne Roy (St Jean de Beauregard)

 

089

 

rosier Canterburry un petit grimpant j'ai succombé à son charme, pas prévu au départ !

 

091

026

 

022

 

Divers phlox, 2 blancs et  mauve, un violet, un pourpre, l'été sera parfumé au massif du muret,

 

 

021

 

La plantoune erreur d'étiquettage, a été enlevée, elle aurait dû être une clématite italienne sniff, je l'ai remplacée par la viticella Sea Breeze bleue lavande

 

020

 

018

 

des sedum (3) ,présents au jardin ont été déplacés pour fleurir l'automne

 

 

 

006

 

 

011

 

Sur le retour du muret : un solanum jasminoïde mauve, hellebore niger, hydrangea serrata inconnu, hydrangea hirta X lueovenosa Benzaki Koagisai, saxifraga fortunei Orpheus, fougères, plus plantounes couvre-sol à floraisons blanches, akebia quinata, et menthe marocaine dans la poterie.

 

 

007

 

Voici grosso modo, les plantounes actuellement présentes : devant la grille, 3 rosiers ( Jasmina, Maid of Kent, Canterburry) 2 clématites (Fond Mémories et Sea Breeze), 3 phlox, 2 penstemons, 2 chrysanthèmes, des bulbes (tulipes, alium, narcisses), 3 geranium vivaces, 2 asters, 1 actea, 1 anémone du japon rose Gisella, 1 francoa Pink Bouquet. 3 corydalis.

4 rosiers buissons ( Quatre saisons, Heavenly Pink,La Tintoretta, rosier inconnu), 3 sedum types. Viendront s'ajouter  :3 véroniques ( 2 pourpres, 1 blanche), et en bordure des erigerons. aster cordifolius Blutenregen.

 

Quelques unes des plantounes du massif du muret et de son retour

2018-11-19

 

crédit photos "Sous un arbre Perché" et "Promesses de fleurs"

 

aster scaber kiyosumi (mérite à Chantilly Sous un arbre perché), hydrangea hirta x luteovenosa Benzaki koagisai (Sous un arbre perché),

saxifraga fortunei Orphéus (Sous un arbre perché). Clématites Fond Mémories et viticella Sea Breeze (Promesses de Fleurs)

 

 Et pour la touche déco de charme

004

 

Une tite pancarte !!

 Remerciements aux amies jardinières pour leurs boutures : Béa (Heavenly Pink), Patxicou ( rosier inconnu), Judith (Chrysanthème Julia), Nikki ( Maid of Kent et Jasmina), Roselyne ( geranium vivace bleu mauve), Yveline (sedums).

Voili-voilou, je vous avoue que j'ai pour le moment un peu de mal à me rendre compte du rendu final, car ce massif en est à son balbutiement, je pensais y incorporer deux arbustes persistants, je ne suis pas certaine d'en avoir la place, car les plantounes vont grandir, du moins je l'espère.

 

La terre rapportée n'est pas la même que la mienne, elle me parait un tantinet argileuse, mais les premiers rosiers plantés ce printemps m'ont tout l'air de se plaire et c'est déjà çà is not it ? Sera t-elle assez drainée, that is another question !!

 

A suivre, donc,

 

Belle semaine glagla à toutes et tous

Kénavo