Le domaine de Trévarez, bien connu en Finistère pour ses collections nationales de camélias et de rhodos,son château de briques roses, est un lieu cher à mon coeur.

Romantisme et poésie l'incarnent tellement bien et j'aime à m'y promener au moins deux fois l'an. Du bout du champ de son p'tit jardin espace nature de 4000 m2, la jardinière en herbe sait que par un certain temps l'on y distingue à l'oeil nu une tâche rose à gauche de la montagne de Laz.Et oserai-je le dire, l'un des anciens propriétaires de ce domaine côtoie mon quotidien au cottage... alors vous comprendrez mon attachement.

Ce jour je vous y amène découvrir cette poésie à travers l'exposition éphémère d'Eva Jospin (artiste connue et reconnue pour les forêts qu'elle sculpte dans du carton) qui s'y tient jusqu'au 14 octobre prochain seulement !

015

 

Dès l'entrée s'inspirer du lieu

001

En l'occurence les superbes écuries du domaine, écrin des expositions artistiques qui s'y tiennent deux fois l'an

 

002

Quand le minéral et le végétal se juxtapose j'ai le coeur qui explose

 

006

La délicieuse cour intérieure des écuries où il fait bon prendre le thé et succomber aux charmes des potées

 

I beg your pardon, les photos qui suivent ne rendent guère justice à l'oeuvre d'Eva Jospin

010

009

011

 

Il faut y aller pour savourer cette forêt en carton, que l'on ne peut prendre en photo de manière circulaire, car elle est proposée à l'intérieur d'une sorte de rotonde, d'ailleurs cette création s'intitule "panorama" elle fut exposée pour la première fois dans la Cour Carrée du Louvre (excusez du peu) en 2016. Jugez de la chance que l'on a de pouvoir l'admirer à Trévarez !

C'est juste bluffant, l'on croirait à s'y méprendre du végétal et pourtant voici ce que l'artiste dit de ses forêts

012

 

" Ma forêt est totalement mentale. Elle n'est pas figurative. Elle reflète des préoccupations humaines : l'idée de se perdre ou de se retrouver, notre rapport à l'enfance, aux contes, comme Bambi ou Hansel et Gretel, aux peurs archaïques ... Mes forêts sont propices à l'échappée mentale. "

Et je peux vous dire qu'en effet dès que l'on entre sous cette rotonde, l'esprit s'évade indéniablement, remarquez au passage comme cette femme est belle ! Non, cerise sur le gâteau en vous y rendant vous entendrez sa voix, son parlé, son phrasé aux connotations italienne ! Car cette femme parle couramment l'Italien pour avoir fréquenté nombre de fois ce pays source d'inspiration

 

Maquette de Nymphée

019

 

Pensée comme une "fabrique de jardin" type de construction décorative installée dans des jardins depuis la Renaissance, très en vogue au XVIII siècle en France et en Angleterre, dont la fonction principale est de ponctuer la flânerie du promeneur et définir un point de vue pittoresque.

L'oeuvre réalisée par Eva à Trévarez est installée dans une ancienne niche aménagée en fontaine dans les années 1990, il faut pour l'aller voir quitter les Écuries, ce que nous allons faire après, ces quelques photos, des dessins de l'artistes et de ses sources d'inspirations

018

 

016

 

020

 

021

 

022

 

Ci-dessous détail des éléments utilisés pour réaliser cette Nymphée à Trévarez

024

 

Une vidéo explique la réalisation

 

Sur le chemin des autres réalisations de l'artiste

026

Partout le minéral,le végétal, le patrimoine, le temps qui passe,

028

 

030-001

 

031

 

032

 

033

Le jardin de Renaissance Italienne est l'un des mes endroits préférés à Trévarez, il invite à la rêverie, il est aussi l'un des projets de restaurations comme celui de la chapelle, qui fait l'objet de sa retenue par le Loto du Patrimoine de Stéphane Bern, Enjoy !

034

Les cascades,

 

036

Les charmilles qui mènent à la niche grotte, que l'artiste a baptisé et revue en "Nymphée"

 

037

 

A mon humble avis, le temps sublimera sans doute le travail, car pour le moment tout  juste réalisé çà manque à mon humble avis de patine, au regard de la maquette, j'aurai aimé moins de "gris" mais cela n'engage que moi bien sûr !

 

040

 

Ceci est la 3e réalisation d'Eva Jospin à découvrir à l'intérieur de la tourelle Ouest du château, intitulée "Ada" et alors là j'adooooooore !!

C'est si incroyablement fin, aérien, immortel ! lianes de cartons, branchages et feuilles en métal doré font écho au passé douloureux du château bombardé en 1944. Cette aile et tourelle ouest que l'on peut encore admirer "dans son jus," est l'endroit que je préfère du château, car lui aussi invite à la rêverie

 

Alors qu'en dites-vous ? Irez-vous admirer cette belle exposition ? Courrez-y vite alors car elle s'achève tout bientôt

 

Sur ce je vous souhaite une délicieuse fin de semaine en vous quittant avec une photo prise sur l'escalier du cottage

 

043

 

Un merveilleux sedum dont j'ai bien évidemment oublié le nom mais trouvé l'an passé chez Seb du "Jardin de Gwen"

 

Kénavo