En fait, je suis hyper en rogne. Figurez-vous que j'ai rencontré ce matin en partant du cottage, l'agriculteur indélicat en personne, et forcément vous en auriez fait autant, je lui ai demandé s'il avez eu mon message (celui où je lui demandais de ne pas arroser mes plantations !), et le voilà qu'il me dit : qu'il n'y avait rien et qu'il me parle de mon sarrasin qui n'avait rien ! Non mais je rêve le "sarrasin" c'est la plantoune que j'avais semée en protection d'un de mes massifs et qui n'existait pas encore lors du premier traitement !! Et le voici qu'il me dit que ce n'était pas du désherbant mais tout le contraire, du fongicide , "pour lutter contre les maladies " hein je rêve si mes plantounes sont toutes piquetées de points jaunes c'est parce qu'il les a soignées !

Et ce n'est pas fini, il me dit carrément que je n'ai qu'à faire mon jardin ailleurs, " dans le vallon" un endroit de l'autre côté de la route, d'où il me serait impossible de voir ce jardin de ma maison !

Non mais j'hallucine ! Je sens que je vais faire des cauchemars !

Bon  et dire que je voulais vous parler aujourd'hui du rose au jardin hein ! Peut-être que de voir tout ce rose et de vous le montrer çà me calmera un peu ! Alors allons-y

 

001

 

067

 

Le joli tabac Marshmallow au massif Karreg an Tan, un seul pied s'est ressemé cette année, il est si doux que l'on en mangerait normal me direz-vous avec un nom pareil qui sent la Guimauve

 

 

070

Un Lathyrus vivace qui ne sent pas mais tellement florifère que l'on  lui pardonne aisément, il vient d'un jardin Costarmoricain, proposé par Jeff de Natural Gardens (22)

 

072

"Astronomia" qui semble apprécié la chaleur, c'est la première année que son feuillage est correct on va dire, sinon bonjour l'oïdum, au jardin !

 

071

 

Toujours au massif Trévaré, une association dont j'attends beaucoup, à gauche l'élégant phlox Briht Eyes et Astronomia, à l'arrière un tout nouveau diascia vivace avec de belles tiges hautes et un très joli feuillage, en sa première floraison, toujours de chez Jeff Natural Gardens, il côtoie la non moins ravissante potentille Miss Wilmott on l'aperçoit juste en dessous. Vient complétée la scène mais il est si minuscule qu'on nele voit pas une sanguisorbe Tanna, d'un rouge framboisé et une astrance grenat qui ne m'a point encore offert de floraison mais s'est bien épanouie en feuillage cette année, croisons les doigts !

 

080

 

Alors-là je vous laisse admirer cette douce et élégante liane, issue d'une bouture, que dis-je d'un bâton envoyé par Nikkie ( Sous le ciel ardennais), une merveille de fraîcheur, c'est Maid of Kent, je l'adore ! Pour le moment je le laisse envahir le massif Karreg an Tan c'est sa deuxième année de floraison,mais il va falloir soit le déplacer soit réfléchir à un support qui lui permettrait de s'étaler plutôt en largeur, mais je pense que son énergie demande plutôt un déplacement vers un mur, qu'en penses-tu Nikkie si tu passes par là ou quelque autre avis sera le bienvenu !

 

087

Sur la photo, celui-ci en cours de fanaison révèle un ton "fraise écrasée", en réalité il est d'un superbe fuchsia bien tonique, au massif Trévaré il fait merveille. Hélas je ne connais pas son nom, pour les Finistériens je puis juste dire qu'il vient du jardin du lycée agricole Le Nivot (Lopérec). Il est tellement expansif que l'on doit souvent le rabattre, un de ces rosiers que certains pépiniériste  n'hésitent pas à tailler à la tronçonneuse !

 

088

 

Non loin, le joli rugosa Martin Frobisher continue sa floraison, la nacre de son coloris tendre à souhait me ravit chaque année, un rosier "aérien" et poétique, derrière lui l'hebé Nicolas Bush, une valeur sûre à floraison rose et blanche

 

089

Revoilà au massif Trévaré, la ravissante campanule Loddon Anna, perdue déjà à deux reprises, mais je l'aime tellement que je retente le coup avec un plant en provenance du Châtel des Vivaces, espérons que cette-fois-ci j'ai trouvé la bonne place, juste à l'arrière le parfait rugosa Rose de l'Hay, un pourpre superbement parfumé que tout jardinier se devrait d'avoir au jardin !

 

123

Dans la bassine de zinc devant le phormium qui s'étoffe à vue d'oeil, dois-je le laisser en potée that is the question ? L'adorable The Fairy essaie de tenir sa place ! En fait je vous l'avour j'ai plutôt envie d'enlever le phormium sauf que je ne sais pas ou le mettre, son feuillage hérissé ne m'inspire guère, pour donner plutôt comme compagnon à The Fairy, l'hydrangea paniculata Bobo qui parait-il se plaît en potée .

 

IMG_3799

 

Voici un petit rosier au coloris surprenant et très changeant, c'est seulement son deuxième été, il offre des roses moyennes froufroutantes en bouquets, c'est un rosier anglais comme son nom l'indique, "Miss English ! Je l'avais découvert sur le net plus blanc, mais comme je vous le dis il est très changeant d'un jour à l'autre, on aime ou pas ! Moi je lui trouve un certain charme.

 

IMG_3748

Et puis ces ravissantes Trémières doubles et froufroutantes aussi je les adore, elles me viennent de graines de Claudine (Le Jardin des Barges ), encore un grand merci Claudine, elles font merveille au jardin,

mais elles doivent impérativement être soutenues tellement leur pied est fort et leur tiges pesantes, mais je ne m'enpasserai plus. Peut-être faudrait-il penser à les pincer afin qu'elles soient un peu moins hautes. Finalement elles prennent des courbes charmantes, comme une invitation à venir les admirer de près !!

 

IMG_3766

 

Centenaire de Lourdes débute sa remontée au massif Karreg an Tan

 

IMG_3786

 

Encore un jeune rosier inconnu issu d'une bouture, un moment je me suis demandée si ce n'était as tout simplement Queen Elisabeth, mais je n'en suis pas sûre car lui aussi a un coloris très changeant, jugez-en par vous même avec une de ses roses ci-dessous

 

IMG_3798

 

Il est à proximité de Miss English c'est comme un rappel inattendu !

 

IMG_3815

 

Et je terminerais cette ronde du rose au jardin, avec ce rosier anglais Penthouse, encore un rosier aux pétales froufroutant, et aux roses qui tiennent très bien en bouquet, si le coeur vous en dit.

 

 

Voili-voilou un peu de douceur pour mettre du baume au coeur, et oublier un tant soit peu, l'agriculteur indélicat !

 

Kénavo