Voilà bien deux mois que je n'ai rien publié c'est que j'étais fort occupée à me remettre d'une rencontre avec un mur de béton, puis d'une belle panne d'internet et de téléphone depuis la tempête du 6 mars,et à rechercher un nouveau carrosse pour mes déambulations jardinières et journalistiques. Pas aisé, de trouver une tite remplaçante à feu ma twingo vert amande proche d'un beige d'une quasi invisibilité, bref parfaite pour qui n'a point de garage pour la protéger des intempéries et qui ne déparait point au jardin !

Misère de misère, mes pérégrinations m'ont entraînée à avaler quelques centaines de kilomètres du Finistère en Morbihan en passant par les Côtes d'Armor entre les coups d'oeil sur le bon coin et les visites impromptues à Camille mon garagiste préféré pour avoir son avis d'expert. Car la recherche d'une tant soit faire que peu "bonne occase" requiert quelques connaissances que la jardinière en herbe n'avait point ! Las, la plupart des propriétaires rencontrés se passent volontiers des services de l'homme de l'art, et il me fallu plus d'une fois lutter contre ma méfiance originelle ! Enfin la voilà, aujourd'hui garée à Kérisit Cottage !

Rouge de chez rouge oooooh my god, si l'on m'avait dit un jour que je devrai circuler en carrosse pinpon pinpon jamais je ne l'eu cru ! Et pas un rouge grenat, d'un subtil velours sombre , naaaaaaan, un rouge vif qui ferait pâlir d'envie la plus rouge des cerises, qui devient même encore plus vif au soleil !

IMG_3164

Je sens que je vais devoir la déplacer  cet été plus d'une fois par jour pour trouver un coin d'ombre, sous peine de faire des cauchemars.

Là où se trouve sa place de stationnement, c'est à dire en pleine ligne de mire quand on arrive à Kérisit, of course on ne voit qu'elle, alors les méninges de la jardinières comment à s'agiter, le challenge sera bel et bien d'arriver à environner la toute pimpante de plantounes qui lui voleront la vedette ! 

Bizarre, sans le savoir j'avais commencer à nettoyer autour du vieux puits, en m'acharnant sur le lierre le quasi couvrant,où végétaient quelques grandes marguerites et un petit rosier rouge justement, à envisager un coin rouge. Une bouture d'un autre rosier rouge sombre a pris place dans le coin, quelques bulbes de tulipes d'un ton plus pâle ourlé de blanc devraient bientôt s'ouvrir et un hélénium sombre trouvé cet été à la fête de Nantois y a été placé,pour le moment c'est à peu près tout car il me reste beaucoup de nettoyage à faire avant de continuer les plantations. Tout ce petit monde végétal est à proximité de mon cher rosier ancien Henri Martin d'un beau rouge lui, et dont je ne saurai me passer !

043

 

M'est avis qu'il me faudra ajouter quelques plantounes blanches et feuillages, pour atténuer la scène et il me reste aussi des boutures d'un rosier inconnu à bouquets de minuscules roses rouges cerises roses à planter en fonds de massifs, mais si vous avez des suggestions à me faire je suis preneuse et je les attends avec impatience ! Alors alors, n'hésitez pas

 

Promis, la prochaine fois, nous ferons un retour printanier au pale garden,histoire de se ménager les mirettes, en attendant, il me reste bien du nettoyage à faire dans les massifs après la taille et la tonte de l'espace nature

 

Kénavo