Aujourd'hui je ne vous parlerai pas du pale garden pour changer, parce qu'au jardin de cottage même si l'été est des plus étranges,les couleurs fusent quand même, alors je vous emmène les découvrir aux différents massifs du jardin. Venez, suivez-moi, on y va sur la pointe des pieds de peur de l'effrayer l'été, car un rien le fait fuir, chutttt !

 

                                                                 Au massif de Jane

IMG_2132

 

Le géranium Brookside et le penstemon digitalis Mystic font toujours leur show

IMG_2133

  

Tendre accolade entre g.Rozanne, erysum bowles mauve et véronique violette

 

IMG_2135

 

le pavot summnerifum candy floss semis du SOL 2016 et la véronique

IMG_2198

 

 

IMG_2195

Et voici le troisième mousquetaire, la première rose  d'Harry Endland, je la trouve fort jolie non ?

 

IMG_2196

Et voici un deuxième bouton, il a quand même mis deux étés à fleurir, espérons qu'il est parti maintenant

Et toujours la même déception depuis deux ans qu'il est planté

033

Oui sa rose est belle à Basye's Purple mais si éphémère, qu'un souffle de vent en fait s'envoler les pétales, il faut camper à son pied pour pouvoir en photographier la floraison, et puis ici, un feuillage piqueté de noir

032

Mais une petite douceur est venue lui tenir compagnie avec un semis spontané de la belle Orlaya et le duo ne manque pas de charme, non ?

 

Au massif Anna

IMG_2185

Ce sont les hydrangea qui mènent la danse, en mélange, hydrangea aspéra villosa, h. macrophylla rose pâle, et un bonnet de dentelle à droite issue d'une bouture, qui fleurira bleu

IMG_2186

 

ici en tendre épanchement avec une rose inconnue, d'une bouture, sa couleur est difficile à rendre,mais il s'avère prometteur je pense

026

Et puis la grâce incarnée avec ces roses de Félicité Parmentier

Au massif Heathcliff

IMG_2181

Le rosier éponyme de David Austin, rouge avec des reflets bleus en soirée,au départ je le trouvais bof ! C'est sa première année, et je me disais ce n'est pas comme cela que j'imagine le beau ténébreux des Hauts des Hurlevents, et puis j'en viens à l'aimer, mais je pense qu'il incarnera plutôt le jeune Heathcliff au détour de ses folles promenades dans la lande avec Catherine, alors je lui cherche l'Heathcliff amère ténébreux, passionné, tourmenté, dévoré par la revanche, et je n'ai pas arrêté encore mon choix, mais je suis tenté par Phénomène Rouge à commander chez D. Schmidt en Belgique, à moins que ...

011

Et un petit nouveau de chez Natural Gardens, eryngium Big Blue (pour le côté piquant d'Heathcliff)

 

J'attends quelques floraisons à venir pour vous en montrer plus de ce massif que je veux sauvage et envoûtant, sacré challenge non ?

Au massif du Cosquer

013

Le retour des floraisons de Weichenblau dont la parfum m'enivre délicieusement et pourtant il est léger un tantinet poivré, si frais !

 

014

Et la toute première fleur d'un géranium de Madère planté il y a un an, un délice, ne trouvez-vous pas ?

Au massif Trévaré,

019

Queen Elisabeth va bientôt faire une pause

022

Le deuxième été du phlomis Tubérosa flirtant avec Petite renoncule

023

 

Et l'incroyable parfum de Roseraie de l'Haye

IMG_2162

 

Et puis un trio fort à mon goût de lychnis coronaria blanc à coeur rose, et de lychnis magenta, à ces deux là je donne la palme des floraisons depuis juin, surtout que le coronaria vient d'un semis du SOL 2015, béni soit le SOL ! Ils servent de support à un monstrueux Lathyrus fuchsia, quelques pavot de Californie Beurre frais viennent troubler leurs effusions

 

009

 

Cardinal Hume frêle mais délicat au feuillage tâcheté de marsonia, mais à la couleur sublime (il est plus cramoisi en réalité)mêlée de reflets d'argent

Au massif en éternel chantier à la terre de rembali

040

Je ne pourrai me passer d'Henri MArtin, là encore la photo ne rend pas le rouge bleu profond, et encore moins le délicieux parfum is not it ?

 

Au bout de l'espace nature , sous les grands frênes et chênes

021

La première belle floraison de l'hydrangea serrata Blue Deckle plutôt rose mauve mais il me plaît bien

IMG_1753

Et celle d'un cornus kousa tant espérée, et là je me dis que malgré le manque d'humidité car les grands arbres pompent tout, il peut y vivre et c'est un soulagement, mais je le paille de tonte, lui apporte un couvert de feuilles mortes à l'automne et un peu d'or noir et de compost

 

Au massif Karreg an Tan

017

Les bleus forcissent et prennent la relève

018

Je vous laisse sur cette photo campagne nature avant que les maïs ne me mangent la vue

IMG_2148

Au premier plan l'arbre à faisan qui devenait énooooooorme au massif Trévaré a été déplacé près du Sumac qu'il garnit ! A l'avenir je compte y ajouter au moins un rosier, mais au sol il y a un travail de titan à faire pour nettoyer ce coin, on verra à l'automne donc

 

Laissez-moi vous souhaiter de belles vacances si vous y êtes, et un tout bel été