Autant j'aime les roses pâles autant je les aime aussi foncées et même en botanique il faut de tout pour faire un monde. Je commencerai par la plus rouge des pourpres, pas très agréable à cueillir car ses tiges sont couvertes de petites épines, mais quel parfum ! A en tomber à la renverse, sûrement la plus parfumée à Kérisit Cottage.

IMG_9771

IMG_9769

 Elle se nomme "Henri Martin"

1863 Laffay France (autre nom Red Moss)

C'est un rosier ancien depuis au moins 15 ans au jardin, vigoureux au port érigé, il ploie sous le poids de sa floraison. Fleurs très doubles d'un cramoisi opulent avec des étamines dorées à l'ouverture. Tiges graciles et flexibles, boutons mousseux.

Dégarni du pied, tout comme Fantin Latour et Rose de Meaux ce sont les rescapées d'un ancien massif complètement à refaire mais envahi d'herbes bien enracinées. J'avoue que le courage me manque, je vais encore réessayer cet hiver d'amasser des couches de carton à recouvrir de terre et de compost.

L'essentiel étant de les avoir sauvegardées.

IMG_9314

Roseraie de l'Hay, mutation de R Rugosa, Cochet-Cochet France 1901

Également d'un parfum capiteux et puissant, lui aussi est un rescapé en convalescence, là où quelques éclats ont été replanté il bénéficie de moins de soleil que par le passé, ne refleurit pas sur les branches anciennes et depuis deux ans fait de nouvelles pousses. Il peut atteindre 2m de hauteur et je dois m'armer d'un peu de patience. Déjà je ne l'ai pas perdu et c'est beaucoup.

IMG_9732

IMG_0194

Reine des violettes, croisement d'un semis de Pius IX

Millet-Malet France 1860

 

Cadeau de Francia Thauvin il est au massif Karreg an Tan depuis trois années et je m'en réjouis, son dégradé de nuances du violet pourpre au gris bleuté en fin d'épanouissement est un enchantement.Il est remontant ce qui ne gâche rien.

A son pied j'ai planté le Penstemon Alice Hindley dont j'attends la première floraison incessamment, et une anémone blanche au coeur bleu. A l'arrière, fleurit une sauge arbustive blanche et à promiscuité un verbescum violet

 

IMG_9730

 

IMG_9763

 P

e

t

i

t

e

 

r

e

n

o

n

c

u

le

Violette

IMG_9915

 

Toute nouvelle au massif Trévaré, c'est sa première floraison et je dois avouer que mon impatience était grande de la découvrir ! Je ne sais si les deux photos de ses boutons en début de floraison seront identiques l'an prochain, un coeur vert apparaissant au milieu en hauteur ou s'ils sont dûs à la météo bizarre de cette année,

Quoi qu'il en soit je ne suis pas déçue et la trouve ravissante d'un joli grenat. Son feuillage gracile a déjà bien pris possession de son emplacement en plein milieu du massif, devant des lupins et la Roseraie de l'Haye. Il n'est pas remontant mais on ne peut tout avoir.Son feuillage reste cependant fort gracieux.

IMG_9860

IMG_9991

 

Purple Lodge Edirose, arbuste remontant à fleurs en quartiers violet-pourpre,

80 à 100 cm, au parfum d'agrumes et de framboise. Je l'ai installé à l'avant du tout nouveau massif Jane, et le trouve bien joli, Claire m'ayant dit que ses tiges étaient un peu raides, j'ai planté une petite campanule rose-parme à son pied.

Ce petit massif sera retouché à l'automne, car j'y ai intégré de nombreuses petites boutures que je devrai replacer en bordure.

Enfin, il me reste à vous présenter l'un de mes favoris, surtout pour son parfum d'une fraîcheur indéfinissable légèrement poivré, autant vous dire que je l'adore et puisqu'il parait qu'il se bouture bien, je vais sûrement tenter ma chance,

IMG_0249

IMG_0250

 

Bien sûr, vous l'aurez reconnu, il s'agit de Veichenblau, cultivar d'un rosier grimpant créé par JC Schmidt en 1909, croisement de Crimson Rambler et de Souvenir de Brod

Mais regardez-moi ces couleurs incroyables !

IMG_0386

 

Vous avez pratiquement fait le tour des roses du cottage, car pour le moment les autres coloris ne sont guère présents, je compte y remédier petit à petit, chaque chose en son temps, de la patience vous dis-je !

Je vous laisserai donc avec un petit bouquet de roses de juin

IMG_9851

Dans un petit vase Chippendale, Henri Martin, Fantin Latour, Rose de Meaux, la toute première pivoine Festiva Maxima et quelques branchettes de seringa, pour faire le plein de parfums !