So happy I am ! Pas à Courson je n'y étais pas, trop loin, mais tout simplement à la journée des plantes de Maël Cahaix en Centre Bretagne, aux jardins d'eau de Kerguézennec.

Il y faisait un froid quasi sibérien avec un vent glacial. Les stands d'une quarantaine de pépiniéristes étaient disposés comme à l'acoutumée près du grand étang." Il ne fait jamais très chaud ici mais cette année c'est encore pire " confie une des pépiniéristes spécialisée en roses anciennes de La Peignie à Ménéac près de Merdrignac (56) à qui j'ai commandé le rosier Cornélia que je recherchais à tous prix pour rejoindre le massif Anna. Il est bien là de côté et qui n'attend que moi.

Du coup j'entame une discussion avec la pépiniériste au sujet de rosiers anciens achetés ailleurs il y a entre 15 et 20 ans et qui sont retournés au porte-greffe. Moi je croyais que c'était parce que laissés à l'abandon quelques années faute de temps pour m'en occuper, j'avais laissé poussé les gourmands. Mais elle penche plutôt sur le choix du porte greffe employé par la pépinière où je les avais achetés. "Nombre d'entre eux finissaient comme cela au bout de quelques années, nous nous greffons sur le multiflora, il est bien adapté et il n'y aura pas de problème ". A La Peignie, (voir site sur ce blog) on prône une plantation avec le point de greffe bien enterré "pour un meilleur enracinement".Je prends note de ces conseils plus de celui de le laisser quelques jours en pot avant de le replanter.

IMG_5351

 

Juste avant de récupérer ce précieux Cornélia je me suis arrêtée au stand de Janet Dickinson pépiniériste de vivaces à Berné dans le Morbihan. Anglaise comme son nom l'indique, Janet parle bien le français et n'est pas avare de conseils. L'an passé je lui avais déjà acheté quelques vivaces . Et cette fois-ci, une Echinacea Purpurea Magnus, ma première échinacée, un Delphinium Summer skies, une Sanguisorba canadensis,un Epimedium (le premier aussi) Orange Konigin, et un Lupin Gallery White sont tombés dans mon panier. Mais "pas de Polémonium, ils n'étaient pas encore assez costauds je les ai laissés à la pépinière ".

Bon c'est promis j'irai faire un petit tour à sa pépinière mais il faut téléphoner pour annoncer sa visite, car elle n'est ouverte que sur rendez-vous. Et Janet de me tendre un petit morceau de papier quadrillé en guise de carte de visite en s'excusant. Bon je poursuis, et file vers un autre stand tenu aussi par une anglaise, chouette !!

Et là aussi de superbes plantounes et tout à coup en baissant le regard, que vois-je ô merveilles des merveilles ! Un Polémonium Purple Rain à l'adorable feuillage bronze mêlé de pourpre ou l'inverse. Un seul et unique exemplaire, autant vous dire que ni une ni deux, je saute dessus. Depuis le temps que je recherchais un Polémonium, et celui-là me plaît déjà beaucoup. Lui aussi ira dans le massif Anna.

 

IMG_5379

IMG_5383

IMG_5381

 

Ci-dessus à gauche l'Epimedium Orange Konigin, à droite l'Echinecea Purpurea Magnus lequel a rallié le massif Trévaré, et ci-dessus Cornélia accompagné de son pied de ciboulette !